Créée en septembre 2013, la startup de nanotechnologies lyonnaise Mathym vise à s’imposer sur le marché des composites dentaires. C’est en vue de mettre en place son site de production de nanomatériaux que la jeune pousse s’apprête à clore un second tour de table de 1,8 millions d’euros.
Lire l’article