Un marché promis à la prospérité, des acteurs qui n’en finissent plus de naître et des levées de fonds qui se succèdent comme pour ne jamais s’arrêter. Voilà le tableau angélique qui a été peint depuis quelques années pour traiter du secteur de la livraison de plats à domicile. Pourtant, la semaine dernière, Take Eat Easy, la startup belge de référence sur ce marché, annonçait qu’elle venait d’être placée en redressement judiciaire. Les concurrents sauront-ils entendre la sonnette d’alarme?
Lire l’article