Des fils électriques de taille moléculaire pour l’électronique miniature ? Un rêve qui pourrait bientôt devenir réalité. Des chercheurs de l’Institut Charles Sadron (CNRS) et du laboratoire « Systèmes moléculaires et nanomatériaux pour l’énergie et la santé » (CEA/CNRS/Université Grenoble Alpes) sont en effet pour la première fois parvenus à envelopper des fibres d’un polymère semi-conducteur, le P3BT, avec des nanotubes isolants obtenus par auto-assemblage.
Lire l’article