Des chercheurs de l’Université de Séville ont développé une méthode permettant l’analyse des parabènes présents dans l’eau superficielle, utilisant des membranes et de l’électricité

Date de publication : 05/04/16

#Revue de Presse



[one_fourth]
ieic-rp-ambassade-de-france-espagne
[/one_fourth][three_fourth]

Les parabènes, présents dans les produits cosmétiques et pharmaceutiques, sont considérés comme contaminants « émergents » pour leur possible activité oestrogénique. La législation européenne en vigueur autorise une concentration maximale de parabènes de 8 grammes par kg de produit cosmétique.

ieic-rp-univ-seville

Lire l’article
[/three_fourth]

Partagez cet article