Le MIT travaille sur de nombreux projets très ambitieux mais le dernier en date est dans doute le plus impressionnant de tous. Des ingénieurs de l’institut de recherche sont en effet parvenus à développer des circuits électroniques biologiques, des circuits capables de recevoir des informations et de se souvenir de leurs précédents traitements.
Lire l’article