Observatoire du numérique en Région Sud

Date de publication : 19/11/21



Focus sur la filière IA & Zoom sur la recherche, la formation et le recrutement 

Avec cet Observatoire, le Pôle SCS & In-Extenso Innovation Croissance se proposent de suivre et de décoder les grandes tendances du digital en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, à travers des notes de synthèse trimestrielles. En s’appuyant sur un ensemble d’indicateurs économiques et financiers, et ce dans une perspective temporelle longitudinale, l’Observatoire du Numérique en Région Sud constituera un outil dynamique d’aide à la décision pour l’écosystème numérique (entreprises, décideurs publics, pôles de compétitivité, clusters, incubateurs, accélérateurs,…). A chaque note de synthèse, un focus est mis sur un secteur en particulier.

Cette démarche est soutenue par la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, Medinsoft, Toulon Var Technologies (TVT Innovation) et Telecom Valley.

Cette troisième édition consacre une analyse détaillée sur le secteur de l’intelligence artificielle (IA), technologie clé portée par le Pôle SCS et l’un de ses quatre axes stratégiques. Un éclairage spécifique est porté sur l’excellence scientifique et académique en Région Sud, d’une part, et sur la formation et le marché de l’emploi pour les talents IA, d’autre part.

Le marché de l’IA a connu une accélération tous azimuts ces dernières années, avec des investissements visant à améliorer les processus métiers en interne et à développer de nouveaux services ou produits chez les clients en externe. Le flux d’investissement sur la phase de R&D est continu, massif et mondial, avec 20 milliards d’euros d’investissement public & privé en Europe en 2020.

Un éclairage est également porté sur le recrutement d’experts en IA (tant en quantité qu’en qualité) pour répondre aux enjeux de R&D. L’embauche de tels talents est l’un des défis majeurs pour les politiques de ressources humaines.

La Région Sud dispose d’atouts comme son excellence scientifique et le rayonnement de sa recherche académique en IA. Pourtant, elle se positionne comme un cluster de niche, hébergeant seulement 5% des acteurs, 5% de l’offre de formation et 3% des postes ouverts au recrutement en comparaison de l’offre nationale.

Pour Olivier Chavrier, directeur général du Pôle SCS : « L’écosystème régional fédéré par SCS présente un fort potentiel pour un développement de l’Intelligence Artificielle notamment sur quelques axes clés comme l’IA embarquée, la sécurité numérique, l’énergie et la santé. Il semble nécessaire de mettre en œuvre des mesures fortes autour de l’attractivité et des talents pour renforcer et développer cet écosystème naissant. »

Lire la synthèse

 

Partagez cet article