Levée de fonds 2020 : retour sur la belle performance de la French Tech en contexte de crise

Baromètre des levées de fonds In Extenso Innovation CroissanceRétrospective 2020

Avec 4,7 milliards d’euros levés en 2020, les pépites de la French Tech résistent à la crise, malgré une dynamique d’investissement affaiblie et fortement atomisée. Retour sur les tendances du capital-risque en 2020 avec le Baromètre In Extenso Innovation Croissance. 

Grandes tendances 2020 : l’augmentation du ticket moyen des opérations en soutien d’un écosystème mature

A l’image des tendances européennes, la French Tech observe un recul significatif du nombre de ses opérations (-20%) avec 686 levées de fonds réparties sur l’année. Contre toute attente, le recul des montants levés reste encadré (-10%). En cause, des tours de tables moyens renforcés (+6% pour le ticket moyen) et des opérations d’envergure qui viennent dynamiser l’activité du marché. A titre d’exemple, 8 opérations sur les 10 plus importantes enregistrées en France en 2020 ont un montant supérieur ou égal à 100 millions d’euros et la levée en tête de classement, réalisée par Mirakl pour un montant de 273 millions d’euros, intègre le top 5 des levées de fonds européennes.

La maturité de l’écosystème français et l’apparition de nouveaux investisseurs qui viennent structurer le marché, ont favorisé le financement des scale-ups.

Régions et secteurs : l’installation durable de phénomènes de concentration sur le marché français

L’activité des secteurs en matière d’investissement n’échappe pas à la règle. En 2020, les industries de santé, marketing et éditeurs de logiciels lèvent à elles seules près de la moitié des montants de 2020. Les efforts de digitalisation au plus fort de la crise ayant fortement soutenu l’intérêt des investisseurs pour les deux derniers secteurs déjà très dynamique et ainsi leur performance. Les investissements auprès de Mirakl (273 millions d’euros) et Contentsquare (173 millions d’euros) en sont un signe fort.

Installée durablement dans le trio de tête des secteurs les plus performants sur le marché du capital-risque, la santé continue de convaincre les investisseurs en France et en Europe. Mieux encore, ces entreprises ont levé plus de fonds en 2020 avec +14% en France et +9% en Europe[1]. Les biotechs drivent l’activité du secteur avec +4% des montants levés en France et +7% en Europe en comparaison en 2020[2].

En région, belle performance pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, deuxième au classement et qui réunit près de 10% des montants levés drivés par les belles opérations d’Aledia (80 millions d’euros) et LumApps (64 millions d’euros).

Bien que la région Ile-de-France conserve la tête du classement, avec 70% des montants levés à l’échelle nationale, d’autres territoires dynamiques marquent l’année 2020, à l’instar de la région Bourgogne-Franche-Comté dont la performance est boostée par la levée record d’Ynsect (165 millions d’euros). 

« Malgré un contexte inédit, la French tech maintient le cap et ne renonce pas à ses ambitions ! L’année 2020 est caractérisée par de très belles opérations pour accélérer le développement de nos futures licornes à l’international . Un ticket moyen toujours en croissance depuis deux ans (+52%) ! Mais l’impact de la crise va-t-il permettre de continuer à financer les jeunes start-up en phase d’amorçage et créer la rupture en s’ouvrant à de nouveaux modèles en devenir ? » commente Patricia Braun, présidente du cabinet In Extenso Innovation Croissance.


[1] [2] Tous rounds confondus

CommunicationSophie Gouteyron Maestroni – sophie.gouteyron@inextenso-innovation.fr