[LEVÉE DE FONDS] 2021 : une année historique pour les entreprises innovantes françaises !

Date de publication : 18/01/22



Baromètre des levées de fonds In Extenso Innovation Croissance et ESSEC Business School – synthèse annuelle 2021

L’année 2021 constitue l’année de tous les records en termes de montants levés pour la Tech européenne et française, avec plus de 81 milliards d’euros en Europe et 11 milliards d’euros en France. Ce millésime se caractérise donc par une explosion des montants levés, en augmentation de 155% en Europe et de 135% en France par rapport à 2020, malgré une augmentation plus modérée sur la période du nombre d’opérations (en hausse de 8% en Europe et de 20% en France).

Cette année historique sur le marché du venture s’inscrit dans une tendance pluriannuelle. Le paysage poursuit sa transformation et fait la part belle aux tours de table de plus de 50 millions d’euros, qui connaissent une croissance de plus de 500% en 4 ans et de 155% en un an en Europe. Le ticket moyen continue à progresser, de 121% en Europe et de 92% en France par rapport à 2020, pour atteindre respectivement 16,8 et 14,1 millions d’euros. En France, l’analyse de l’évolution du ticket médian par tranche d’âge des entreprises montre que l’augmentation moyenne des montants levés bénéficie à toutes les typologies d’entreprise, avec notamment un doublement du ticket médian sur le segment des entreprises de moins de 2 ans.

L’année 2021 reste marquée par les méga-levées des licornes européennes, notamment françaises, qui ont fortement contribué à la croissance des investissements en capital-risque. Les grands investisseurs internationaux, et notamment américains, concentrent leurs investissements sur les sociétés les plus prometteuses, augmentant ainsi la taille des tours et, mécaniquement, les valorisations. Le financement alloué aux entreprises plus matures progresse depuis 2018. Les entreprises de plus de 4 ans enregistrent ainsi une progression de 300% des montants levés depuis 2018. En 2019, le gouvernement français annonçait un objectif d’au moins 25 licornes en 2025.  L’objectif a donc été dépassé fin 2021 avec trois ans d’avance, ce qui permet d’asseoir la position de la France parmi les meilleures « start-ups nations ». Une nouvelle ère commence avec, en ligne de mire, un nouveau défi européen pour 2030, à savoir l’émergence de dix start-ups valorisées à plus de 100 milliards de dollars.

L’ensemble des secteurs d’activités connait une progression des montants levés. Les secteurs de la fintech, du logiciel et de la santé se positionnent comme trio de tête des secteurs les plus attractifs, en Europe comme en France. La santé, qui occupait la première place du classement en 2018, est devancée par des secteurs plus fortement scalables. Les sujets DeepTech, basés sur des technologies de rupture appliquées à des enjeux majeurs (énergie, climat, infrastructures, agriculture…) sont également en croissance mais restent toutefois très en retrait dans le paysage des levées de fonds.

Au niveau européen, le Royaume-Uni demeure largement leader avec plus de 27 milliards d’euros de capitaux levés, devant l’Allemagne, avec plus de 16 milliards d’euros. La France se maintient sur le podium, en troisième position en termes de montants levés (plus de 11 milliards d’euros).

« Avec plus de 10 nouvelles scale-ups ayant accédé au statut de licorne en France au cours de 2021, tous les espoirs sont permis pour que la France compte d’ici quelques années des leaders mondiaux engendrés par la révolution schumpétérienne du digital. En revanche, les start-ups deeptech et cleantech, qui sont loin de bénéficier du même engouement de la part des investisseurs, faute de rendement avéré, sont chroniquement sous-financées, et ce malgré les enjeux de souveraineté technologique et climatiques vitaux qu’elles adressent. »

Nicolas LANDRIN Executive Director, Center for Entrepreneurship & Innovation ESSEC Business School

« 2021 est marquée par l’hyper-accélération de la transformation numérique de l’économie – résultante du Covid-19 – et par une euphorie des investisseurs, en France comme en Europe. L’explosion des montants totaux investis, du nombre de méga-rounds, de licornes françaises et la présence massive des investisseurs étrangers au capital des fleurons du numérique français démontrent la vitalité des start-ups et scale-ups de l’écosystème de la FrenchTechEn 2021, la région Île de France représente toujours plus de 80% des montants levés, et la région Occitanie compte l’une des toutes nouvelles licornes (Swile). Les opérations les plus importantes réalisées en 2021 prouvent la maturité et l’attractivité de notre écosystème. De beaux challenges s’annoncent en perspective. »

Patricia BRAUN, Présidente Associée, In Extenso Innovation Croissance

Télécharger la synthèse
(sélectionner « Baromètre des Levées de Fonds » comme document souhaité)

Partagez cet article